Aujourd'hui réputée dans le monde entier pour ses créations de bagagerie de luxe, la marque Lancel est pourtant née en 1876 et s'est fait connaître à Paris... pour la qualité de ses accessoires fumeurs et de ses pipes. Retour sur l'histoire passionnante d'un des plus grands noms du luxe à la française. C'est dans le 10e arrondissement de Paris qu'Angèle et Alphonse Lancel décident de créer une maison très particulière spécialisée dans les produits de luxe pour les fumeurs. Avec la qualité de leurs accessoires, ils séduisent rapidement une grande partie de la bourgeoisie française et la Maison Lancel acquiert déjà ses premières lettres de noblesse. Plus le succès est au rendez-vous, plus la gamme d'accessoires s'élargit : naissent alors des bijoux, des cristaux... et les premiers sacs à main ! Une deuxième boutique est ouverte en 1879, « Au Phénix ». À cette époque, les femmes commencent à fumer et Lancel anticipe la tendance en leur proposant une gamme de maroquinerie et accessoires sur mesure.

Le début du XXe siècle marque un tournant : en 1901, le fils d'Alphonse et Angèle, Albert, reprend la maison familiale et travaille sur le caractère innovant des futures productions Lancel. Le pari sera réussi avec des objets désormais mythiques, comme le Sac Parapluie (en 1928). Mais surtout, il transforme pour la première fois dans l'histoire de la mode le sac à main féminin en véritable marque de mode de vie et de statut social. C'est également l'époque de l'essor des briquets automatiques, Excelsior, Royal et Allumette, ce qui lui vaut un Grand Prix lors de l'Exposition internationale des Arts et des Techniques qui se tient en 1937.